HOMMAGE À L’EX-PRÉSIDENT DU SÉNAT, NOËL KINSELLA

LE SÉNATEUR DAGENAIS REND HOMMAGE À L’EX-PRÉSIDENT DU SÉNAT, NOËL KINSELLA

2e Session, 41e Législature,
Volume 149, Numéro 121
Le mercredi 25 février 2015

L’honorable Jean-Guy Dagenais : Honorables sénateurs, je serai bref, mais je ne puis faire autrement que d’exprimer la joie et la satisfaction que j’ai ressenties aujourd’hui en apprenant la nomination au Conseil privé de la Reine de notre ex-Président, l’honorable Noël Kinsella.

C’est un honneur grandement mérité après toutes les années de loyaux services qu’il a rendus à l’État et au peuple canadien. Je veux simplement rappeler que le sénateur Kinsella a été président de la Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick pendant 22 ans, qu’il a été membre de cette Chambre pendant près de 25 ans, et qu’il est toujours capitaine honoraire de la réserve navale de la Marine royale canadienne.

Je n’ai pu le faire de vive voix, ici, lors de son départ l’automne dernier, mais je veux remercier l’honorable sénateur Kinsella de l’écoute et de l’aide qu’il m’a apportées depuis ma nomination au Sénat. Je prends exemple de la sérénité dont il a fait preuve durant tout son mandat, et surtout dans les moments plus difficiles que nous avons vécus l’année dernière.

L’honorable Noël Kinsella a toujours su prendre la défense de notre belle institution. Grand pédagogue et psychologue, il a su, lorsque c’était nécessaire, rétablir les faits en ce qui concerne le rôle que nous jouons dans cette Chambre et le véritable rôle du Sénat dans la gouvernance du Canada. Il est de ceux qui nous rappellent que nous pouvons faire place au changement sans pour autant renier l’importance que nous devons accorder aux droits des citoyens, des communautés et des régions du Canada qui sont représentées ici.

La sincérité et le respect sont de grandes qualités qui ont toujours eu leur place dans les différentes fonctions exercées par le sénateur Kinsella. En le nommant au Conseil privé, le gouverneur général Johnston et le premier ministre Harper reconnaissent sa grande contribution à la défense des droits de notre démocratie.

Dans l’exercice de mes fonctions, c’est aux énoncés de l’honorable Noël Kinsella que je me réfère pour mieux faire connaître notre système politique et le rôle de cette Chambre. Or, nous avons grand besoin de le faire. Comme il l’a dit si bien dit, c’est à nous d’entamer des discussions avec nos collectivités pour être mieux compris.

Que sa sagesse reconnue aujourd’hui nous guide pour l’avenir. Félicitations, sénateur Kinsella, pour votre nomination. Merci pour tout et, encore une fois, bonne retraite.

FacebookTwitterEmailPrintPartager vers d'autres services