RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL : LE SÉNATEUR DAGENAIS S’ESTIME VICTIME DE CONCLUSIONS “ERRONÉES OU SUBJECTIVES”

 

Ottawa, le 10 juin 2015 – Réagissant au rapport du Vérificateur général concernant les dépenses de son bureau, le sénateur Jean-Guy Dagenais a qualifié « d’erronées ou subjectives » les conclusions le concernant et s’en remet entièrement à l’arbitre Ian Binnie, qui aura à trancher la question dans les prochaines semaines.

Le vérificateur estime que le sénateur Dagenais devrait rembourser 12 déplacements effectués entre 2011 et 2013 par un membre de son personnel dans le cadre de ses fonctions, parce qu’ils ne sont pas “suffisamment documentés”.

« Mon bureau avait fourni au Vérificateur les dates, les événements publics qui ont eu lieu ou les noms des personnes qui ont été rencontrées, les motifs de ces déplacements, et les coordonnées pour vérifier le tout. C’était-là les seules informations qui étaient disponibles à l’époque et les seules qui étaient requises par l’administration du Sénat pour effectuer les remboursements », soutient le sénateur Dagenais.

« Il avait tout en main pour faire une vérification minutieuse. Les conclusions me concernant soulève chez moi de sérieuses questions parce qu’il condamne par déduction en nous reprochant de ne pas avoir fait ce qui n’était pas requis de faire. Nous avons pu établir qu’il n’a d’ailleurs fait aucune démarche pour vérifier la véracité des éléments qu’on lui fournissait puisque dans certains cas, il aurait même trouvé des photos des événements où nous étions », a dit le sénateur.

Le Vérificateur général voudrait que le sénateur Dagenais rembourse 3 538 $ pour les 12 déplacements qui ont eu lieu sur une période de deux années fiscales.

« Après vérification, les 12 déplacements faisant l’objet de sa demande de remboursement totalisent plutôt 3 786 $, soit 248 $ de plus que ce que M. Ferguson me demande. Une telle erreur de calcul de la part d’un comptable est plutôt étonnante”, a ajouté le sénateur.

Le sénateur Dagenais estime que le seul règlement existant au sujet des remboursements de déplacements visés se trouve à l’article 2.18.1.1 de la Politique de remboursement des déplacements du Sénat:

« Toutes les demandes de remboursement des frais de déplacement devront avoir été vérifiées par la Division des finances avant que le remboursement ne soit effectué. La vérification financière inclura la confirmation que toutes les demandes de remboursement sont conformes à la présente politique et que les pièces justificatives obligatoires ont été fournies. Les demandes non-approuvées seront retournées au bureau du sénateur avec explication ».

« Je crois que c’est assez clair comme texte. Depuis que je suis ici, des échanges ont eu lieu sur une base régulière avec la Division des finances afin de m’assurer que j’agissais en toute conformité. Certaines choses ont été acceptées, d’autres refusées », tient à préciser le sénateur.

Monsieur Dagenais soutient que les 12 déplacements ont été faits, justifiés et permis et que personne n’a profité d’une telle situation pour s’enrichir personnellement.

« Ceux et celles qui me connaissent personnellement ou professionnellement savent que je suis un « grippe-sou » qui peut fendre une cent en quatre pour limiter les dépenses. Depuis mon arrivée au Sénat, je n’ai pas changé et je n’ai jamais dépensé la totalité des budgets annuels qui nous sont alloués », affirme le sénateur Dagenais.

D’autre part, monsieur Dagenais se dit parfaitement d’accord avec les constatations du Vérificateur général à l’effet que des mesures doivent être prises pour édicter de nouvelles politiques claires sur les dépenses et en assurer la compréhension et le respect autant par les sénateurs que par le personnel de l’Administration du Sénat.

-30-

SOURCE: Richard Desmarais
613.996.7644
514.999.0003

FacebookTwitterEmailPrintPartager vers d'autres services