Les Jeux olympiques d’hiver de 2014

 

Le mercredi 12 février 2014 - L’honorable Noël A. Kinsella, Président

L’honorable Jean-Guy Dagenais : Honorables sénatrices et sénateurs, je sais que les Jeux olympiques de Sotchi sont loin d’être terminés. Nous n’en sommes qu’au jour 5 des compétitions, mais je ne peux retenir mon enthousiasme devant les résultats qu’ont obtenus nos athlètes canadiens depuis l’ouverture des jeux. Tout ce beau plaisir et toute cette belle visibilité pour le Canada doivent être soulignés dans cette Chambre.

Avez-vous déjà vu le drapeau du Canada aussi souvent à la télé et dans les journaux? Quelle belle image nous sommes en train de projeter sur la scène internationale! Surtout quand nous n’avions pas un seul, mais bien deux médaillés sur trois sur les podiums, ce qui est arrivé trois fois en cinq jours.

Ma fierté est à son comble. Bien sûr, il reste encore bien des compétitions à venir et tout ce qu’il faut souhaiter, c’est que la récolte se poursuive, mais nous sommes bien partis pour établir des records.

Imaginez… Nous avons déjà récolté 10 médailles, soit 4 d’or, 4 d’argent et 2 de bronze, 10 médailles obtenues par de jeunes athlètes qui nous ont fait vivre des moments inoubliables, autant par la qualité de leurs performances que par les images que leur victoire ont procurées aux médias.

Des images de sports, mais pas seulement des images de sports, des images de familles impliquées, depuis des années, pour permettre à ces jeunes d’atteindre d’aussi hauts sommets. À ce sujet, il faut féliciter CBC/Radio-Canada pour leur façon de nous les présenter et de nous les faire apprécier.

Personne n’oubliera les images de la victoire des sœurs Dufour- Lapointe, deux médaillées et une troisième, qui était quand même du peloton des meilleures skieuses en bosses. Ces victoires et ces scènes familiales ont touché tout le monde.

Que dire d’autre de Charles Hamelin qu’il est définitivement le plus vite sur ses patins. Une médaille d’or et il n’a pas fini de compétitionner à Sotchi.

Puis, ce fut au tour de notre équipe masculine de skieurs acrobatiques en bosses de nous épater. Médaille d’or pour le maître absolu, Alexandre Bilodeau, qui va se retirer en pleine gloire pour aller exercer une profession de comptable, et médaille d’argent pour Mikaël Kingsbury qui, à 21 ans, n’a pas fini de monter sur les podiums. Il sera encore là dans quatre ans.

L’Ontarienne Dara Howell, avec l’or, et la Québécoise Kim Lamarre, avec le bronze, sont montées ensemble sur le podium en ski acrobatique. Si la détermination demeure la grande qualité de nos athlètes, Kim Lamarre en est le plus bel exemple. Tenue à l’écart pendant plus de deux ans à cause d’accidents et de trois opérations à un genou, c’est par ses propres moyens financiers qu’elle a poursuivi son travail pour arriver à Sotchi… et remporter une médaille.

Avoir des Olympiens médaillés, c’est le fruit de beaucoup de travail de la part des athlètes. C’est aussi beaucoup de sacrifices de la part de parents et de familles qui s’unissent derrière le talent d’un enfant, je pourrais même dire de trois enfants dans le cas de la famille Dufour-Lapointe.

Il faut aussi rendre hommage aux fédérations sportives et aux entraîneurs pour la cuvée de cette année.

Et, à la tête de tout cela, il y a un homme qui ne fait jamais les choses à moitié, c’est Marcel Aubut qui, depuis cinq ans, est à la tête du Comité olympique canadien.

Dans une récente entrevue, Marcel Aubut souhaitait faire de nos athlètes olympiens des vedettes encore plus grandes que nos joueurs de hockey. Quand on voit la présence de nos médaillés sur les télés internationales comme CNN et NBC, on peut déjà dire que c’est mission accomplie.

Bravo à nos athlètes, et souhaitons-nous encore de beaux moments pour les neuf prochains jours. Il y a longtemps que le Canada n’a pas brillé d’aussi belle façon à travers le monde. Je suis sûr que mon enthousiasme est partagé par la sénatrice Nancy Greene Raine qui, au Jeux olympiques de Grenoble, en 1968, avait remporté une médaille d’or et une médaille d’argent.

Je suis fier d’être assis près d’elle au Sénat.

La détermination demeure certainement la grande qualité de ces athlètes.

FacebookTwitterEmailPrintPartager vers d'autres services